Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MARQUES DISTRIBUEES

 

 

 

 

new logoTIEMCO

 logo Sworming Hornet

 

 

 

Recherche

12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:55

 

Fin mai 2009,mon pote Olivier et moi même décollons en destination de l'Espagne pour une dizaine de jours de bass fishing intensif.

C'est une grande première pour Olivier car il effectue son premier vol en avion, son premier voyage de pêche à l'étranger et nous l'espérons, ses premières prises de bass espagnols.

Le voyage se passe on ne peut mieux; sans retard,sans problème de bagages et sans que mon collègue n'est repeint les sièges de l'avion avec son petit déjeuner....

Nous avons prévu de pratiquer sur deux lacs de barrage différents; le premier que je pêche depuis plusieurs années ne possède pas un cheptel de bass très important mais les quelques touches de la journée se soldent en général par de très beaux poissons donnant une moyenne assez impressionnante.

Le second lac est un spot dont on m'a parlé mais ou je ne me suis jusqu'à la jamais rendu...

Après un bref passage à l'hôtel, il nous reste quelques heures de pêche pour prendre la température.

Arrivés au bord du lac je ne reconnais pas le plan d eau; le niveau a pris au moins 15 mètres depuis l'année dernière et toutes les îles, pointes et anses, ont disparues laissant place à des bordures riches en arbres et herbiers immergés.

 

18/05/09: 1er jour. Mise à l’eau 16h30. Soleil, 24°C. Le vent souffle fort. Sortie 21h30.

 

Nous prospectons les quelques baies à proximité de la mise à l’eau.

Les poissons semblent assez actifs: on peut voir des chasses ici et là.

Le premier contact pour Olive avec un bass espagnol ne tardera pas puisque après environ ¼ d’heure de pêche, il enregistre une petite touche dans 3m de profondeur au cranck.

Il peine à maîtriser le combat, son récent passage en corps de ligne fluoro ne facilitant pas la tâche.

Il tient là un vrai diable qui enchaîne les tentatives de chandelles et qui parviendra même à monter à la verticale sous le float pour venir se prendre dans ses palmes!

Après ces quelques péripéties, il catch un fish de 50cm pour 2kg. Vraiment chanceux… et vraiment heureux!

 

 

1.1.jpg 

 

 

 

1.2.jpg

 

 

 

 

 

Le vent s’intensifie et nous continuons jusqu’à une grande baie, dont l’entrée présente des bordures rocheuses frappées par les vagues. Je touche à mon tour un joli poisson proche des 2kg au spinner B-CUSTOM en slow rolling. Le fait de reprendre contact avec mes vieux potes espagnols me redonne le sourire!

 

1.3.jpg 

 

1.4.jpg 

 

 

Le vent se calme en soirée et sur le chemin du retour je me fait tamponner par une carpe qui semble apprécier la nage de mon BLITZ MR. Rien de tel pour pouvoir soumettre les cannes aux pires tortures!

 

 

1.5.jpg

 

 

Nous nous attendons à un coup du soir bien sympathique mais malheureusement, mis a part quelques ratés, nous ne ferons rien d’autre.

 

 

19/05/09: 2ème jour. Mise à l’eau 9h. Sortie 21h.

 

Nous traversons en direction d une l’île. Il n’y a pas de vent et des chasses éclatent de partout: les ablettes n’ont pas une vie facile sur ce plan d’eau! Nous attaquons les rives de l’île. Le niveau d’eau est très haut et il y a beaucoup de buissons immergés en bordure. Je me fais d’ailleurs pas mal suivre en top-water par des baby bass.

Olivier ne sait pas trop de qu'elle façon aborder ces postes; je lui conseille alors de tenter sa chance au popper.

Une dizaine de lancers plus tard et son leurre se fait aspirer entre deux buissons.

Sous les rushs de ce beau poisson, sa petite médium light plie sur toute sa longueur et quelques secondes plus tard, il saisit d'un magnifique fish.

YESSSSSS! 50cm pour 2kg300.

 

2.1.jpg

 

 

 

Quelques centaines de mètres plus loin, la profondeur est plus importante et il y a quelques arbres immergés. Olive décide alors de pêcher au cranck. Au premier lancer entre deux cimes, son leurre s’accroche dans une branche 2m sous la surface.

Il arrive à décrocher à distance, un tour de manivelle… et bingo! un bass d’1kg800 agacé par ce remue ménage au sein de son repère vient se pendre à son bait.

 

 

2.3.jpg

 

 

Le soleil commence à taper sérieusement et les chasses diminuent. On peut tout de même apercevoir quelques bass en bordure et des carpes en maraude. Elles sont d’ailleurs extrêmement carnassières sur ce plan d'eau .

Certainement dû à un manque de nourriture, elles ont pris l'habitude de se venger sur les ablettes extrêmement nombreuses et ne manquent pas une occasion pour se saisir de nos leurres. Même un S-Action ne leur fait pas peur!

 

 

2.4.jpg

 

 

De mon côté, je fais quelques poissons de taille moyenne au BLITZ et HPF CRANCK OSP et décroche un bass monstrueux dans un sapin immerge...

 

 

2.2.jpg

 

 

Le début d’après midi se fait très calme; nous avons quelques suivis mais nos adversaires ne semblent pas vraiment mordeurs. Par contre, nous on commence à avoir la dalle (enfin, surtout Olive!). On profite donc de ce moment de calme pour accoster à l’ombre et avaler les bocadillos qu’on nous avait préparés le matin.

Une fois rassasiés nous prospectons un nouveau spot.

Et quelle surprise! Nous nous apercevons que cette rive est riche en beaux poissons qui longent le bord, mais qui depuis bientôt 2 heures, refusent nos artifices. Rien de tel pour nous remotiver et finir par trouver le bon pattern; je démarre alors une série de jolis bass que je vais chercher au cœur des obstacles .

Pour déclencher les attaques, je fais heurter mes leurres sur un maximum de structures noyées . Ma première victime happe un spinner HIGH PITCHER à la sortie d'un branchage. Ferrage digne de ce nom, et quasi 2 kg!

 

 

2.5

 

 

2.6

 

 

Ce spinner compact est très facile à lancer même contre le vent, pêche très creux lorsque qu'il est choisit en 5/8 Oz et d'une déconcertante efficacité sur les poissons difficiles grâce à ses good vibrations et ses finitions chiadées.

Quelques postes plus loin, je récidive mais cette fois-ci en faisant frotter mon BLITZ MR au wobbling ultra rapide sur une plaque rocheuse remontant à un mètre sous la surface. Et encore un big!

 

 

2.7

 

 

2.8

 

 

Nous remarquons que les poissons n'engament pas les leurres profondément: ils ne cherchent donc sûrement pas à s’alimenter. Nous supposons donc que l'intrusion de nos leurres sur leur postes de tenue déclenchent des attaques réflexes ou d’agressivité.

 

Nous continuons notre prospection et arrivons sur une pointe rocheuse exposée en plein vent. Mon binôme peigne ce poste avec un B-CUSTOM ¾ Oz, qui lui permet de pêcher assez profond.

Le spinner gratte bien les quelques buissons noyés et il enregistre une touche assez sèche.

Ce poisson n’est certes pas énorme mais lui procure beaucoup de plaisir car il n a pas eu la moindre tape depuis plusieurs heures.

 

2.9

 

 

 

Nous devons nous méfier du vent qui nous pousse: le temps passe vite et il faut remonter à la voiture… . Nous pêchons encore une baie avant de traverser et je prends encore quelques jolis bass avant la soirée au BLITZ et au SLIDING JIG/PORK TRAILER.

 

 

2.10

 

 

2.11.jpg

 

 

De son côté, Olive ne verra plus rien, bien plus occupé à lutter contre le vent et à ne pas prendre trop de retard pour pouvoir me suivre plutot qu’à réellement pêcher.

 

 

2.12 

 

 

20/05/09: 3ème jour. Mise à l’eau 9h. Sortie 20h.

 

Le trajet entre l’hôtel et le lac laisse le temps a Olivier de se tartiner de crème solaire. Sans cela, je crois bien qu'il grillerait en 3 ou 4 heures et je serais obligé de l'abandonner aux différents rapaces qui croisent au dessus de nos têtes toute la journée!

Reconverti en pilote de rallye, je suis bien pressé d’avoir les fesses dans l’eau et enchaine les routes en lacet nous séparant du lac.

Malgré mon impatience, Olive est le premier à se mettre à l'eau ce matin et après quelques lancers commence les hostilités avec un good fish.

Sur un poste similaire, à peine 10 minutes plus tard, il enchaine un autre keeper quasi identique au cranck bait. La journée paraît bien commencer!

Je prends aussi quelques poissons aux alentours du kilo puis l’activité diminue et nous ne voyons plus la queue d’un fish pendant de longues heures.

 

 

4.2

 

 

Olivier tente sa chance au lipless en profondeur, mais ce tintamarre ne réveillera pas nos camarades qui ne semblent vraiment plus coopératifs .

De mon côte j'insiste sur les bordures au cranck et au spinner et parviens à faire un poisson au BLITZ MAX grâce a un cover crancking sur le sommet des arbres.

 

 

3.0

 

 

Les heures défilent sans touches, nous voyons quelques bass, parfois même de très belle taille, s’intéresser de près à nos leurres mais refusant de les prendre.

Après la pause repas, Mister Oliver prend une claque très violente au spinner et pense à un bass énorme; il déchante rapidement en subissant des rushs d’anthologie et comprend qu'il a encore à faire à une carpe.

Son vieux spinner n’était déjà pas en excellent état, mais alors là… il est complètement pulvérisé, seul son trailer DEPS CURLY TAIL est indemne.

 

 

3.1

 

 

Ce sera le dernier poisson de la journée. Nous pêcherons encore 3 heures avec quelques suivis et un bass de taille moyenne décroché.

La pêche a été très difficile aujourd’hui et le moral n’est pas au plus haut à notre retour à l’hôtel. Demain nous tenterons notre chance sur une longue zone parsemée de falaises.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FTF 13/09/2010 14:04


et bé comme d'habitude, c'est un maxi report riche en explications et en photos..bravo à vous 2, j'attend la suite !


basstof 13/09/2010 09:46


super report ! voilà le genre de destination qu'il faudrait que je fasse, ça donne envie....