Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MARQUES DISTRIBUEES

 

 

 

 

new logoTIEMCO

 logo Sworming Hornet

 

 

 

Recherche

21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 20:20

 

Juillet 2009, ayant fais l'aquisition il y a quelques temps de deux cannes SIDEWINDER DEPS, il me tarde de les essayer sur un de mes spots favoris...

 

Dès le premier coup d'oeil, les cannes de la série SIDEWINDER inspirent le respect.

Leur cosmétique est sobre mais classe et sans fioritures.

Le blank noir vernis est d'un diamètre de carbone légèrement plus épais que la plupart des marques concurrentes, gage de qualité et de solidité.

Equipées de poignées mousse EVA haute densité et d'un porte moulinet FUJI, le reste du blank est monté en anneaux FUJI SIC bipatte tout du long; là encore dans un souci de longévité et de résistance aux différents chocs que peuvent subir des cannes sur un bateau ou lors du transport (voiture, avion...).

 

Taille, équilibre et placement des anneaux sont le fruit d'une étude judicieuse selon pour quelle application ou type de leurres elles ont été créées.

La puissance des cannes casting de la série s'etend de medium à extra heavy et sont réellement conçues pour la recherche des plus gros specimens d'eau douce voire marin (Fred les a testées sur des gros snooks aux Etats Unis...).

Nous sommes en plein dans la philosophie chère à DEPS du trophy hunting et dès la prise en main, nous avons à faire à des cannes viriles, au blank costaud garni d'anneaux relativement larges pouvant laisser passer un noeud de raccord sans problème...

 

Leur puissance de lancer est cependant largement sous évaluée et l'on s'étonne à pouvoir balancer le double du poids conseillé.

Ex: une OUT CROSS annoncée à 1 oz(28 g) max, catapulte sans problème un leurre de 2 oz (56 g) et devient alors une parfaite rod à medium swim bait ou une canne ultra polyvalente pour le brochet.

Une HAZARD MASTER préconisée a 5/8 oz (18 g) max, balance sans broncher ses 40 g et trouve une grande polyvalence à l'emploi: spinner, big cranck, minnows de belle taille, big top water...

Ou encore une SLAP SHOT en FLIPPING EDITION pour 1 ½ oz (42 g) de puissance satélise un big bait de 3 oz (84 g) sans forcer...

 

Je profite d'une belle journée ensoleillée pour me rendre sur un bras mort dans l'espoir de piquer bass et brochets.

Je débute au BUZZJET/OUT CROSS avec une prospection lente entre les herbiers sans resultat.

Puis je change pour un second combo: BALISONG 130/HAZARD MASTER.

A croire que cette canne a été conçue pour cela; à chaque jerk, mon BALISONG virevolte par de grands écarts latéraux laissant le temps à ses flancs d'osciller sur eux même...

Au bout d'un moment, le minnow trouve un amateur mais ce n'est qu'un petit bec à peine maillé.

La pêche est difficile, il fait trop chaud pour le brochet et nous n'avons pas vu un seul black.

Je passe au B CUSTOM ¾ OZ SINGLE COLORADO afin de pêcher plus profondement.

Alors que je récupère mon spinner en fin de course, je m'apercois qu'un silure le suit de près sous la surface.

Etant trop proche de lui pour continuer la récupération sans qu 'il ne m'arrive dans les palmes, je laisse chuter mon leurre en falling; le silure plonge pour le suivre et « bing », châtaigne, suivie d'un ferrage à courte distance.

Déja la canne s'arcboute sous ses coups de tête rageurs, il prend du fil et je le laisse gagner le large pour un combat en pleine eau.

 

 

a

 

Mon HAZARD MASTER me montre ce qu'elle a dans le ventre et tient bon malgré un pompage en force.

 

 

 

b

 

 

Après quelques minutes, je hisse un poisson de plus du mètre pour une petite série de photos.

 

 

 

c

 

 

d 

 

 

Vingt minutes plus tard, toujours avec le même ensemble B CUSTOM/HAZARD MASTER, je fais sortir un autre silure beaucoup plus gros d'un tas d'herbiers; le poisson suit mais ne prend pas.

Je récupère rapidement mon bait et relance derrière lui; le spinner lui passe au dessus de la tête et c'est avec une aisance et une voracité fulgurante qu'il s'en empare.

Je dessèrre légèrement mon frein pour qu'il se fatigue sur les premiers rushs mais le moustachu à la gouache et ne compte pas se rendre si facilement.

 

 

 

e

 

 

f

 

 

Je le bride et oriente ma canne pour qu'elle soit au maximum en contrainte et que l'intégralité du blank travail en pression afin de « sécher » le glane.

 

 

 

g

 

 

C'est un vrai régal; la canne est à l'agonie mais fait son job sans sourciller; tresse et raccord fluoro YAMATOYO tiennent le choc malgré les violents coups de tête.

 

 

h

 

 

Bientôt un chapelet de bulles remonte à la surface, synonyme d'une fin de combat proche et après quelques montées en surface, le silure n'en peut plus.

Je me rapproche du bord pour une nouvelle séance photo...

 

 

i

 

 

 j

 

 

Mon bras est tétanisé et subit encore lors du « porté de silure ».

 

 

k

 

 

l

 

 

L'armature du spinner B CUSTOM est intact, absolument pas tordu après ce rude combat.

 

 

m

 

 

Les spinners DEPS sont incroyables; le diamètre et la matière de l'épingle leurs permettent de résister à toute épreuve sans jamais se déformer.

Le nombre de prise restera maigre ce jour là mais m'aura permis d'effectuer un véritable baptême du feu « crash test » de ma SIDEWINDER.

 

François Carré pour FTF.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

slash 13/01/2011 21:01


mignon ton poisson chat et ta canne en bambou de carbone mais vraiment pas de quoi en faire un roman!


nico!! 22/12/2010 21:33


Elle sont l'air terrible ses cannes
Bravo pour ses magnifiques fishs


yo 22/12/2010 14:20


excellent François superbe report!!!!!et les canne SIDEWINDER
le top!!!!!!félicitation pour ses magnifiques moustachu!!!
le kiff!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!a+ mec


zool 21/12/2010 20:31


comme d'hab...chui fan !