Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MARQUES DISTRIBUEES

 

 

 

 

new logoTIEMCO

 logo Sworming Hornet

 

 

 

Recherche

12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 11:49

 

Après plusieurs rencontres avec Vincent Le Masson sur différents évènements halieutique à Paris, nous nous promettons à chaque fois d'organiser une petite sortie carna...

Seulement voilà, nos emplois du temps n'étant pas facile à faire coïncider, le projet est resté en suspens.

Jusqu'au jour où, sur un coup de téléphone, il m'apprend son proche départ pour plusieurs mois à l'étranger; nous laissant peu de temps pour mener à bien notre envie de pêcher ensemble.

La date est donc fixée (été 2009); je passe le chercher le matin tôt sur Paris.

Après une heure de route et un contrôle de gendarmerie, nous pouvons « circuler » et accédons au premier spot.

Il fait déjà chaud, il n'y a pas un once de vent et l'eau limpide nous laisse entrevoir les herbiers naissants ou crevants la surface.

Vincent trouve le spot magnifique et me confie qu'il n'a jamais pêché ailleurs, en eau douce française, que sur des spots urbains.

Avant d'être un street fisher invétéré, Vincent à fait ses armes en mer en tant que sea bass hunter dans la belle région de Bretagne où il est tombé amoureux de la mer, de la voile et  bien entendu de la pêche aux leurres.

C'est aussi sa première sortie en float tube et l'occasion pour lui, de bâptiser sa dernière acquisition.

Alors qu'il finit de gonfler son float et de monter ses bas de ligne, je suis déjà à l'eau et enregistre successivement trois attaques de petits blacks au BASIRISKY dans les herbiers, qui se soldent par des ferrages dans le vide...

Tous deux enfin prêts, nous entamons notre prospection alors que le soleil continue de monter et commence réellement à nous cuire la couenne.

Nous faisons suivre quelques petits bass sans résultats, un gros bass de 50 up nous passe entre les palmes au grand désarroi de Vincent qui peste de ne pas avoir attaqué le poste de plus loin.

De mon côté, je me fais couper une frog par un bec posté sur les bordures tandis que Vince décroche un joli bass d'une quarantaine de cm au soft swim bait à cause d'un ventre de bannière trop détendu.

Puis plus rien pendant de longues heures; j'en profite pour lui expliquer les rudiments du skipping en bait casting et Vincent qui apprend vite aligne déjà de beaux ricochets sous les frondaisons mais qui ne payent pas.

Nous sommes en milieu d'après midi et mise à part les touches du matin, c'est le calme plat depuis que le soleil est au plus haut; nous sommes donc tous les deux capots...dur dur...

Je propose à Vincent de changer de spot pour une ancienne gravière qui héberge une toute petite population de bass mais de très belle taille et qui cohabitent avec de nombreux brochets et perches.

Mise à l'eau et premier lancer, un mini pike se pend à mon BALISONG 130; nous enchainons les baby pikes et les perches avec le pattern suivant: jerking ultra rapide et énergique ponctué de pauses qui se transforment la plupart du temps par une attaque avortée ou non.

Malgré tout, notre pattern ne réussi pas à réveiller l'agressivité de plus gros poissons et la plupart des fishs touchés sont loin d'être maillés.

 

 

i

 

 

 

Style of DEPS: Big fish only!!??

 

 

Quoiqu'il en soit, nous avons rompu le maléfice du capot matinal...

 

 

h

 

 

 

J'explore la pleine eau au dessus des herbiers avec un ASURA OSP qui rend folles les perches mais aussi un peu plus profondément au BALISONG 100 et 130 SP pour les brochets.

 

 

g

 

 

Nous finissons par croiser un gros bass qui flâne en surface et qui se désintéresse totalement de nos baits.

Après avoir bien prospecter la pleine eau, nous revenons sur une pêche de bordure ou je fais suivre des légions de perches au DAIBUZZIN, mais trop petites pour qu'elles ne s'en emparent.

Les bordures ne sont pas riches en obstacles immergés et les seuls postes potentiels sont les herbiers mais un détail attire mon attention; un arbuste couché dans l'eau et noyé dans les algues brise la monotonie des berges et me semble être « le » spot de cette rive.

Vu l'obstruction des lieux, je monte une BASIRISKY 60 que je pitch directement sur la rive; malheureusement elle se prend dans une branche, je tire pour la débloquer, quitte à casser pour ne pas déranger le poste.

Elle cède et me revient presque en travers de la tronche.

Re pitch et cette fois ci c'est la bonne; la BASI tombe sur les herbes sèches de bordure et je la fais glisser dans l'eau, tel un batracien qui se mettrait à la baille.

La BASI entame sa nage, passe au milieu des bois et des algues, c'est à ce moment que j'apperçois une masse sombre se déplacer.

Mon leurre passe par dessus une branche et le bass contourne par dessous.

La frog est à ce moment là complétement sortie du spot et le bass continue de la suivre, le nez collé à son cul, mais ne l'attaque pas.

Il reste 2m50 de bannière entre moi et le masta indécis; je fais une pause...rien... reprends l'animation, ce qui déclenche l'attaque avec moins de 2 m de fil!!

L'aspiration à été bruyante et le ferrage instantané, le tout dans une eau cristaline, quel pied!!

Tout de suite, je desserre mon frein et tente de contrer ses sauts.

Après de gros rushs puissants, je lui glisse la main dans la bouche et m'en empare...yes!!

Il est énorme; pas très long mais abusément gros et trappu, parfaitement sain et paré de magnifiques couleurs sombres verdâtres.

Vincent n'en revient pas et me félicite de toute la scène qu'il vient de voir.

La pesée nous livre son verdict: plus de 6,5 lbs...superbe pour un poisson de région parisienne.

 

 

 a-copie-1

 

 

b

 

c

 

d

 

e

 

f

 

 

Le pouvoir attractif de la BASIRISKY me permet une fois de plus d'effectuer une capture de taille accompagnée d'une montée d'adrenaline qui lui est propre.

Après une petite séance photo, nous remettons à l'eau le lunker, avec tout le respect et la gratitude qu'il mérite; qui disparaît dans les herbiers.

Le reste de la session ne nous permettra pas de revoir d'autres bass et nous finirons par quelques petits poissons au jerk bait et au spinner HIGH PITCHER au plus près des touffes d'algues.

 

 

j

 

 

Malgré un début de journée difficiles, nous terminons la partie avec le sourire aux lèvres et décidons de remettre ça à une prochaine fois; qui sait peut être en Malaisie, future terre d'accueil de Vincent...

 

François Carré

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eric gevas 13/11/2010 14:20


putains d'embryons!!!tu fais dans les prématurés maintenant!!tu me décois ma ptite francoise!!sinon merci photoshop pour tes montages de blackbass!!! ah putain tu ne t'améliores pas en
vieillissant!!! jte conseille shimano bass fishing sur wii pour t'entrainer! bisous de ton coach


carnaddict 20/10/2010 00:41


jolie session,
tres beau lunker, bien joué!


Paul 13/10/2010 13:45


c'te parpaing... niiiice


brochet91.over-blog.com 12/10/2010 18:18


très joli fish .


phil 12/10/2010 18:03


superbe fish, "basimaster" ;-)